Bienvenue !

Bonjour chers visiteurs, et bienvenue sur ce blog qui relate les aventures néo-zélandaises que j’ai pu vivre en stage et en thèse!

 

  • Tout d’abord, qui suis-je?

Parce qu’il est intéressant de savoir qui se cache derrière un blog, je vais vous détailler un peu mon background: né en mars 1993, d’origine Meusienne mais ayant grandi en Touraine, j’ai été diplômé en décembre 2016 d’AgroParisTech (Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement), une école d’ingénieurs du vivant que j’ai intégrée en 2012 suite à 2 ans de classe préparatoire en biologie à Tours. Il s’agissait d’un double-diplôme ingénieur écologue et master en écologie et évolution. Bref j’ai un peu la double casquette ingénieur/chercheur, dont j’ai pu profiter en sortie de diplôme, et ce malgré tous mes stages en recherche et mon master, pour décrocher un poste de chargé d’étude en environnement dans un bureau d’études.

Ensuite, enfin après quelques péripéties depuis 1 an et demi (genre bourse de thèse en Nouvelle-Zélande pas eue 2 fois, potentialité de thèse à New York, etc.), j’ai pu finalement avoir une bourse de thèse pour un sujet en Nouvelle-Zélande à la University of Waikato, qui démarre le 1er Septembre 2017.

Mais ce n’est pas la première fois que je passe du temps dans ce pays: entre Septembre 2014 et Juillet 2015, j’avais pu faire deux stages de 5,5 mois au cours d’un CEI (certificat d’expérience à l’international, un genre de diplôme facultatif de mon école). L’un était dans l’Île du Sud à la Lincoln University, et l’autre… à la University of Waikato! Mais avec une autre encadrante que celui qui sera mon « PI » (principal investigator, le directeur de thèse principal) pour la thèse.

 

  • Pourquoi avoir choisi la Nouvelle-Zélande comme destination?

Pour ceux à qui « Nouvelle-Zélande » n’évoque rien (mis à part peut-être les All Blacks ou Le Seigneur des Anneaux 🙂 ), je vais faire une petite présentation. La Nouvelle-Zélande se situe à vol d’oiseau (si tant est qu’un oiseau ait le courage et surtout l’énergie de traverser l’Océan Indien entre le Sud de la péninsule arabique et l’Australie…) à environ 19 000 km de la France, dans l’hémisphère Sud. Elle est composée de deux grandes îles principales, l’Île du Nord et l’Île du Sud, et de quelques autres îles bien plus petites. Les européens anglophones (la Nouvelle-Zélande ayant été une colonie britannique au XIXe siècle) composent la majorité des un peu plus de 4,7 millions de néo-zélandais (en 2016), et les Māori, qui sont issus des populations polynésiennes installées en Nouvelle-Zélande depuis au moins 7 siècles, composent également une part importante de la population. Le reste des habitants sont issus d’Asie du sud-est et du reste de l’Océanie. La surface totale du pays est environ deux fois moindre que celle de la France.

Si ce pays m’avait fait envie à l’époque de partir en CEI, c’est notamment parce qu’étant une île, ses faune et flore sont extrêmement particulières et pour bonne partie endémiques. Donc bien sûr c’est la découverte d’un nouveau milieu naturel qui m’attire! Et comme en plus c’est un pays connu pour sa richesse en espèces de fougères, et que j’adore les fougères, ça lui donne des points en plus 🙂 Bon, bien sûr il y a un peu l’effet « Le Seigneur des Anneaux » et « Le Hobbit », avec les paysages de rêves néo-zélandais que l’on peut y voir 😉

Le fait d’y retourner pour ma thèse est d’une part lié à mon envie de retourner dans ce pays (qui est génial 😛 ), et ce malgré ce que je savais laisser derrière en partant, mais également parce qu’on m’a offert une super opportunité de thèse pour y retourner 🙂

 

 

  • Qu’ai-je fait en CEI, et que vais-je faire en thèse?

Le premier stage de mon CEI, de Septembre 2014 à Février 2015, était à la Lincoln University, dans la ville de Lincoln, non loin de Christchurch (dans le nord – enfin, sud du nord – de l’Île du Sud). L’étude a consisté à mettre en relation l’inflammabilité des plantes avec leurs caractéristiques morphologiques, architecturales et un peu chimiques (enfin, leur teneur en eau quoi 😛 ).

Le deuxième stage m’avait fait changer d’île, puisque j’étais monté à Hamilton, à la University of Waikato, dans le nord de l’Île du Nord. J’avais principalement travaillé principalement sur la phylogénie (qui consiste, en gros, a étudier la généalogie des espèces) d’une famille de végétaux à répartition principalement liée aux îles du Pacifique (les Pittosporaceae), et ce de Mars 2015 à Juillet 2015. J’avais aussi un peu travaillé sur la détermination des hôtes d’une plante parasite endémique du pays, Dactylanthus taylorii.

Pour ma thèse désormais, je vais travailler sur des plantes avec lesquelles j’avais déjà travaillé pour mon premier stage de CEI, qui s’appellent les divaricate. Il s’agit de plantes à l’allure de buissons à petites feuilles et branches courtes enchevêtrées (à l’image du Pokémon Saquedeneu 😀 ). Cette forme buissonnante est ce que l’on appelle une convergence évolutive, car elle est apparue dans plusieurs familles de plantes. L’idée est de dater l’apparition de cette forme avec l’ADN pour essayer de déterminer quels facteurs ont influencé son maintien au cours de l’évolution (je m’étalerai un peu plus sur l’explication de mon sujet de thèse dans un article dédié).

 

  • Pourquoi ce blog?

Ce blog est un moyen, en plus des mails, de Skype et de Facebook, de tenir informés ma famille et mes amis sur mes pérégrinations. Disons que c’est comme écrire un mail à qui veut bien le lire, et qui peut être facilement relu à volonté. En plus ça permet de mettre des photos 🙂 Surtout que communiquer par Skype entre la Nouvelle-Zélande et la France demande une certaine organisation, puisqu’il y a 10h de décalage horaire entre les deux pays à l’heure d’hiver française, puis 12h à l’heure d’été française! Donc un blog c’est quand même bien pratique ^^

De plus, il constitue une source d’informations sur le pays en lui-même pour quiconque souhaiterait s’y rendre. Je ne parle en effet pas que de boulot 😉

Il est organisé comme suit (voir les onglets au-dessus de cette article):

  1. « Bienvenue ! »: il s’agit de cette page de présentation 😉
  2. « CEI (04/09/14 – 01/08/15) »: il s’agit de tout ce qu’il s’était passé au cours de mon CEI (stage comme road trips), ainsi que les trajets en avion qui m’y ont emmené et qui m’en ont ramené (parce que ça aussi c’est une aventure en soit!). Ces différents sujets sont en « sous-onglets » (passez la souris sur l’onglet).
  3. « PhD : University of Waikato (23/08/17 – …) »: il est taillé sur le même modèle que l’onglet « CEI », sauf qu’à la date où j’écris cette page il n’y a encore rien ^^’
  4. « Culture shock! »: il s’agit de plein d’anecdotes concernant mon expérience de la culture néo-zélandaise. C’est à travers mes yeux hein, c’est mon point de vue, donc bon ce n’est pas du gospel 😉

 

Je serai susceptible de rajouter des onglets dans le futur, on verra bien!

Et un petit conseil pour finir: cliquer sur les photos présentes dans les articles les affichera en meilleure qualité que les vignettes qui les insèrent dans les articles 😉

 

Il ne me reste qu’à vous souhaiter d’agréables lectures 😉    

Cheers,

Kévin

2 réflexions sur “Bienvenue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s